LE RYTHME DE LA LIGNE

Dessiner la musique tout simplement.
Depuis cette première Ligne remarquée en école d'Art.
Perdue, retrouvée jusqu'à danser et créer, vivre le néologisme "Toutélié"

Ci-dessous une définition parfaite du fil conducteur de mon oeuvre, rédigée par ce précurseur, August Van Briesen, qui dessinait dans la fosse d'orchestre dans le noir et jetait ses dessins s'il n'avait pas apprécié le concert. 

MUSIQUE ET DANSE – DESSINER LA MUSIQUE 



"L’acte de dessiner ou de peindre inclut ces 2 éléments depuis toujours. 



LE RYTHME DE LA LIGNE 



La ligne graphique, point de départ de toutes mes créations, utilise une musique de préférence surprenante pour trouver son rythme. 

Le son qui pénètre l’esprit fait alors bouger le corps jusqu’à la main qui n’a plus qu’à suivre le chemin ainsi tracé en s’adaptant au rythme. 

Le support est alors comme un champ de neige vierge sur lequel je suis libre de circuler et de m’exprimer. 



LES PERFORMANCES 



L’intérêt pour le spectateur est déjà de voir une peinture se composer couche après couche, le chemin mais aussi de constater que plus la gestuelle est spontanée, plus les lectures sont multiples. "



August Von Briesen (1935 - 2003) 

La première Ligne - 1973
La danse de l'infini
Maia
The fractag